Les portraits du Mois de l’ESS #4 – Fondation Entrepreneurs de la Cité, une micro-assurance solidaire pour entrepreneur

Protéger et accompagner son projet entrepreneurial grâce à la micro-assurance !
Se lancer dans l’entrepreneuriat comprend une part de risque et les premières années constituent généralement l’une des étapes les plus importantes d’un projet. Durant cette période, il est important d’être bien accompagné.
Pour vous donner des pistes qui vous aideront à vous lancer, nous avons choisi de vous présenter Entrepreneurs de la Cité, la fondation qui protège les entrepreneurs.
À l’occasion du Mois de l’ESS, la CRESS dresse une série de portraits pour mettre en avant les structures ESS inspirantes qui profitent de cet élan national pour donner plus de visibilité à leurs actions.

Protéger et accompagner l’initiative entrepreneuriale

En France, on compte environ 4 000 fondations. Parmi elles, 600 sont Reconnues d’Utilité Publiques (RUP), dont Entrepreneurs de la Cité, depuis 2008. Cette fondation est une société intermédiaire d’assurance à but non-lucratif. On peut considérer la micro-assurance comme la petite sœur du microcrédit, car elles sont intimement liées, notamment concernant leurs objectifs vis-à-vis des publics en difficulté. Hayat Boaira, déléguée générale de la fondation, explique que : « Nos bénéficiaires sont des personnes majoritairement exclues de l’emploi. Dans 50% des cas, ce sont des chômeurs de longue durée, des personnes portant un handicap, ou exclues des systèmes d’assurance classique, car ils font partie d’un quartier politique de la ville (QPV) ».
 
Cette structure, créée en 2007 par la Caisse des Dépôts et 7 groupes d’assurances (AG2R La Mondiale, April, La Banque Postale, CFDP Assurances, CNP Assurances, Evolem et la Matmut), compte environ 10 salariés sur le plateau de gestion, qui siège à Villeurbanne (69), ainsi qu’une vingtaine de bénévoles. La fondation est d’envergure nationale et compte un représentant par région, mais le principal de son activité est en Auvergne-Rhône-Alpes. C’est la région qui recense le plus d’assurés. « En pérennisant l’activité de nos assurés, nous pérennisons leur emploi. Ainsi, avec 7 500 emplois en France et 25 % dans la région, nous comptabilisons environ 2 000 emplois pérennes en Auvergne-Rhône-Alpes », reprend Hayat Boaira.
 
« La plupart des micro-entrepreneurs ne s’assurent pas ou sont sous-assurés »
Pour bien comprendre, il faut savoir que la protection sociale des indépendants reste faible et difficilement accessible en termes de coût. En effet, il y a de très fortes différences de protection sociale entre le salariat et le statut des indépendants. Grâce aux cotisations payées par son employeur, le salarié a généralement accès à une meilleure protection dans le cadre de son travail. La responsabilité civile par exemple est incluse d'office dans les contrats et protège le salarié d’un dommage causé à autrui pendant son temps de travail.
L’objectif des micro-assurances est de garantir un filet de sécurité aux entrepreneurs, exclus des assurances ordinaires, sans leur rajouter trop de charges fixes.
 

Une micro-assurance inclusive …

Les clients de la fondation sont sélectionnés par leurs partenaires associatifs d’accompagnement à l’entrepreneuriat, tels que la BGE, l’ADIE, France Active, Positive Planet et l’Agefiph (l’Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées). La fondation n’accompagne donc pas directement les entrepreneurs, mais travaille en complémentarité avec ses partenaires qui lui permettent de proposer une offre riche et complémentaire à ses bénéficiaires.
L’Agefiph, par exemple, est un partenaire national pour l’assurance des personnes handicapées. Entrepreneurs de la Cité assure des personnes suivies par l’Agefiph, sans être trop intrusive dans les questions liées à leur santé. Autre exemple, l’Adie qui accompagne les entrepreneurs en leur donnant un accès au microcrédit. L’idée n’est donc pas de rester un opérateur isolé, mais plutôt d’établir un solide maillage avec d’autres acteurs de l’ESS, pour être plus efficace ensemble.
 

… et non-lucrative !

La fondation est une société intermédiaire d’assurance à but non-lucratif car son objectif premier est d’assurer la pérennité de l’activité des assurés sans faire de bénéfice par la vente d’assurance. « Nous sommes quasiment la seule, il en existe peu en France ! », déclare Hayat Boaira, déléguée générale. Les assureurs partenaires créent des micro-assurances qu’Entrepreneurs de la Cité revend à un tarif inférieur à celui du marché (environ -20 %). En contrepartie, les assureurs partenaires peuvent valoriser l’action dans leurs démarches de Responsabilité Sociétale des Entreprise (RSE).
 
Et cela fonctionne visiblement bien. D’après une étude de l’Université Lyon 3, réalisée pour évaluer l’impact social de l’action de micro-assurance et sa contribution au développement du projet entrepreneurial*, un tiers des bénéficiaires déclare : « qu’ils n’auraient pas pu s’assurer sans Entrepreneurs de la cité ». De plus, deux tiers des assurés affirment que cela leur a permis de mieux développer leur activité en augmentant leur capacité d’investissement.
 
Durant le dernier confinement, la fondation s'est mobilisée en créant une cellule d’information Covid-19, via une newsletter, habituellement mensuelle, devenue hebdomadaire. Elle a permis le relais d’informations des diverses aides disponibles, notamment, le « Fonds d’aide exceptionnel Rebond», permettant de décaisser 150 000 € à plus 200 entrepreneurs, qui ont chacun reçu un chèque de 750 €.
 

Une forte démarche partenariale, une activité inclusive et non-lucrative...  La Fondation Entrepreneurs de la Cité est un chaînon de la finance solidaire solidement ancré dans l'ESS.

La fondation souhaite mutualiser ses compétences avec le plus d’acteurs possibles de l’ESS, afin de faciliter un maximum le parcours de ses bénéficiaires. « Je ressens une réelle prise de conscience et un changement de regard du secteur privé classique, envers l’ESS. Cet autre modèle, prouve que “performance économique” et “missions sociales” sont compatibles. En tant qu’acteurs de la microfinance solidaire, nous prouvons tous les jours qu’il est possible de protéger l’activité de nos entrepreneurs, avec une assurance de qualité et moins chère. L’évolution des entreprises ne peut plus se faire sans l’ESS. L’utopie pour moi, serait d’imaginer une économie 100 % ESS », ambitionne avec optimisme d’Hayat Boaira, nouvellement élue au Conseil d’Administration de la Chambre Régionale de l’ESS en Auvergne-Rhône-Alpes.
 
*Etude réalisée en 2017 par Lucile Veran, Maître de conférences IFROSS – Université Jean Moulin Lyon 3

Pour aller plus loin...


Photo prise par le photographe Jonathan Exbrayat (Copyright) dans le cadre d’une exposition.

A propos de l'auteur

Chambre régionale de l'économie sociale et solidaire Auvergne-Rhône-Alpes.

La Chambre Régionale de l'Economie Sociale et Solidaire d'Auvergne-Rhône-Alpes, le moteur d'une économie responsable

Depuis la loi ESS de 2014, les Chambres Régionales de l'Economie Sociale et Solidaire sont les associations mandatées par l'Etat pour représenter tous les acteurs de l'ESS. Au nombre de 8 réparties sur l'ensemble du

...

Coordonnées

11 rue Auguste Lacroix
69003 Lyon
Tél : 
04 78 09 11 97
Email